A propos de l’Ashram

Ajatananda Ashram : un ashram dédié à l’Unité de la Vérité

« Demeurer dans le silence total des sens et du mental, et rester simplement là… Telle est ma seule vocation. “So’ham , je suis Cela” ! Il n’y a rien au-delà. Chercher refuge là, et seulement là ».

 

 

— Swami Ajatananda Saraswati

A propos de l’ashram

L’Ajatananda Ashram est un ashram monastique interreligieux qui a vu le jour en décembre 2003 à Tapovan (Rishikesh), sur les rives du Gange sacré dans l’Himalaya indien, pour réaliser l’idéal et la vision de Swami Abhishiktananda (Henri Le Saux, 1910-1973).

Entièrement dédié à l’Unité de la Vérité et à la voie de la Non-dualité (Advaita), il valorise le silence, la contemplation et la recherche du Soi.

Dès 1947, la vision d’Henri Le Saux était déjà fermement orientée vers la création d’un ashram qui verrait des contemplatifs de traditions différentes vivant ensemble une commune vocation : « Je vois se développer … un ashram où hindous et chrétiens viendraient chercher l’aliment de leur vie spirituelle » [1].

Plus tard, l’ardeur de Swamiji s’accrut pour la création d’un lieu dans le Nord de l’Inde, pour ceux qui se sentiraient  poussés à  se consacrer totalement à la quête spirituelle. En 1959, Swamiji exprima par écrit la forte impression que lui donnait le Gange comme site pour la pratique spirituelle et comme lieu idéal pour établir un ashram : « Les Himalayas m’ont conquis ! C’est au bord du Gange que doit être le Shantivanam. Je ne sais pas si cela se réalisera, mais comme ce serait beau » [2]. A la fin de 1973, tout juste deux mois avant qu’il ne quitte son corps, Swamiji exprima de nouveau ce sentiment dans une lettre à Marc Chaduc (Swami Ajatananda) : « Il faut que tout rejaillisse de la profondeur… C’est pour ceux-là [qui aspirent ardemment à réaliser cette profondeur] que je voudrais avoir un lieu d’accueil au bord du Gange » [3].

L’ashram a aussi été profondément inspiré par Swami Ajatananda Saraswati, le principal disciple de Swami Abhishiktananda qui a réalisé la Conscience éternelle et absolue et a mystérieusement disparu dans le haut Himalaya en 1977. Son nom a été donné à l’ashram et celui-ci est confié à sa bienveillante protection.

La fondation officielle de l’ashram en 2006 a été bénie par l’un des grands sages contemporains de l’Inde, Sri Chandra Swami Udasin et soutenue par d’autres sages indiens comme Sri Swami Chidananda Saraswati, Président de la Divine Life Society, et S.S. le XIVe Dalaï-Lama.

Vous pouvez lire sur le site de l’Ashram la page (en anglais) présentant plusieurs grands enseignants qui ont inspiré la vision à l’origine de l’Ajatananda Ashram (voir en particulier le paragraphe  Inspiring Masters) :  Teachings

Tout l’ashram ainsi que les alentours sont remplis d’une grande énergie spirituelle et sont des plus propices à la sadhana et à l’Eveil intérieur.

En raison de sa nature universelle, l’ashram n’est officiellement affilié à aucune institution religieuse. Depuis 2004, sa gestion est assurée par une organisation indienne indépendante sans but lucratif, l’Ajatananda Interreligious Trust.

À la communauté des chercheurs, l’ashram offre essentiellement des enseignements spirituels, des sessions de méditation et des retraites non-résidentielles. Par ailleurs, l’ashram se consacre aussi à une action charitable au service des pauvres et des plus démunis. Occasionnellement, l’ashram organise des rencontres pour promouvoir l’harmonie interreligieuse, tels que des séminaires-retraites interreligieux et des satsangs avec des maîtres spirituels de diverses traditions.

Cependant, le but premier de l’ashram n’est pas de s’engager dans des activités mais plutôt d’offrir un lieu où les moines et les chercheurs spirituels de toute tradition peuvent pratiquer leur sadhana avec le soutien d’une communauté interreligieuse.

Un ashram monastique

L’Ajatananda Ashram a été créé dans le style d’un matha, l’équivalent indien traditionnel d’un monastère, en vue de la pratique spirituelle et de la méditation.

Le moine est un homme qui vit dans la solitude de Dieu, seul dans la solitude même du Seul. Il ne devient pas moine pour faire du travail social, intellectuel ou missionnaire ou pour sauver le monde. Le moine se consacre simplement à Dieu.

— Swami Abhishiktananda, 1958

La communauté de l’ashram est composée de chercheurs spirituels monastiques et non-monastiques qui poursuivent une vie simple et de renoncement dans le seul but de réaliser la Vérité. Ils suivent les règles de l’ashram et s’engagent dans le service désintéressé, l’étude spirituelle, la méditation et la recherche du Soi. Leur chemin est avant tout de chercher à réaliser ce qu’ils sont vraiment, par la contemplation silencieuse qui conduit à la connaissance directe (aparoksha-jnana) de Soi. La vie contemplative est donc centrale, il s’agit d’être plutôt que de faire. C’est la voie intérieure du non-faire (nirvritti-marga).

L’Ajatananda Ashram souhaite promouvoir le chemin monastique (sannyasa), qui est le point de rencontre spirituelle le plus profond des principales religions de l’Inde qui ont développé des traditions monastiques, à savoir l’Hindouisme, le Bouddhisme, le Jaïnisme et le Christianisme. Bien que tous les membres de la communauté n’aient pas pris formellement le sannyasa, tous sont unis dans leur effort pour vivre son véritable esprit : une vie de renoncement et de contemplation, ainsi qu’une expérience communautaire vécue dans la pure Présence du Cœur.

Pour en savoir plus sur ce qu’est un ashram, vous pouvez également lire : Ashram life & Sannyasa (page en anglais).

Une communauté interreligieuse

Chaque membre de la communauté monastique s’efforce de reconnaître l’Unité universelle au cœur des grandes religions et traditions spirituelles du monde, quelles que soient ses propres origines.

L’appel au renoncement intégral déborde les frontières des religions (…). Il est antérieur à toute formulation religieuse spécifique. Et c’est en cet appel surgissant des profondeurs du cœur humain que les grands dharmas effectivement se rencontrent et découvrent leur vérité la plus intime dans ce dépassement même…

— Swami Abhishiktananda, 1979 [4]

Pour les moines et les chercheurs spirituels qui aspirent à réaliser le Soi ou Dieu, vivre ensemble dans l’esprit du renoncement est une expérience de reconnaissance mutuelle et d’amour, et une source d’immense joie.

Cette vision unitive met donc l’accent sur l’importance de l’expérience spirituelle directe plutôt que sur l’appartenance religieuse, comme le reflète la devise de l’ashram : « La Vérité est Une, les chemins sont multiples ».

Les différentes religions sont comme des chemins différents menant au Divin. La Spiritualité est commune à tous…Toutes les religions, si elles sont suivies avec sincérité, une pureté d’intention et une profonde aspiration, révèlent la Vérité, conduisent au Divin, à la Conscience éternelle et infinie, non limitée par le temps et l’espace, ni la Loi de la causalité.

— Chandra Swami Udasin [5].

L’Ajatananda Ashram se trouve sur les rives du fleuve sacré Ganga et dans les contreforts de l’Himalaya, où « ceux qui ont vu », les Rishis, ont contemplé la nature universelle de la Spiritualité… La Vérité ultime est connue des éveillés en tant que Conscience non-duelle. Elle est, cependant, nommée de diverses façons : Brahman, Esprit Suprême, Seigneur, etc. Elle est aussi exprimée par les uns et les autres selon leur sensibilité propre. Mais bien que les expressions diffèrent, la Vérité reste Une et immuable….

— Swami Padmanabhananda Saraswati [6]

Les activités de l’ashram

  • La méditation : elle demeure la pratique spirituelle centrale et commune à tous les résidents. Dans le silence partagé, il y a un sens profond de communion au-delà de toutes les barrières. La session du soir est ouverte à tous, de 19h à 19h45.

  • Les satsangs : l’ashram offre à certaines périodes de l’année des satsangs quotidiens sur la Non-dualité avec Swami Atmananda Udasin. Ils sont ouverts à tous, de 16h à 17h45. Afin de connaître les périodes d’ouverture de l’ashram, on peut consulter le site français de l’association Les Amis d’Ajatananda Ashram (Cf ci-dessous) ou le site de l’Ajatananda Ashram, en anglais. 

  • Les retraites non-résidentielles avec Swami Atmananda Udasin. Elles sont organisées à l’ashram, quatre fois par an. Ces retraites de trois jours offrent une occasion unique d’approfondir les pratiques de l’attention consciente et de l’introspection sur le Soi, et permettent d’atteindre une grande clarté de compréhension. Les enseignements lors de ces retraites sont fondés sur la Voie Directe, dans la tradition de l’Advaita (Non-dualité).

Les Amis d’Ajatananda Ashram 

C’est en lien direct avec l’Ajatananda Ashram qu’a été fondée en France en décembre 2015 une association francophone (Loi 1901). L’ Association « Les Amis d’Ajatananda Ashram » a pour objectif principal de soutenir et de faire connaître les activités de l’ashram ainsi que les retraites et satsangs en Europe, animés par Swami Atmananda Udasin.

Nous vous encourageons à parcourir ce site web ou à vous mettre en contact avec « Les Amis d’Ajatananda Ashram » par email (contactsi vous souhaitez en savoir plus sur les programmes proposés chaque année en langue française en Europe.

L’association organise aussi des séjours en Inde (une fois par an) à Rishikesh, où se situe l’ashram, et à Tiruvannamalai (Inde du Sud), afin de proposer de suivre les satsangs et retraites avec Swami Atmananda Udasin, en bénéficiant d’une traduction vers le français.

Elle organise en outre la Retraite Internationale d’Assise qui se tient, chaque année, dans la première semaine de décembre. Cette retraite résidentielle est bilingue (français – anglais) avec traduction dans les deux sens.

Tous ces programmes sont présentés sur ce site à la page : http ://amis-ajatananda.org/index.php/satsangs-retraites/

Vous pouvez aussi soutenir l’ashram en lui apportant une contribution financière par la page « Donations » : http ://amis-ajatananda.org/index.php/donations/

En effet, l’Ajatananda Ashram est une organisation sans but lucratif et, à ce titre, dépend uniquement de dons pour couvrir ses besoins quotidiens ainsi que les travaux nécessaires. Actuellement des travaux d’extension de la salle de rencontres et de satsangs, rendue nécessaire par l’afflux croissant de participants, ainsi que la construction de nouvelles chambres pour la communauté, sont en cours. L’avancée des travaux de ce nouveau bâtiment (dénommé « Abhishiktananda Sadan », en hommage à Swami Abhishiktananda, nom indien du Père Henri Le Saux) est visible sur la page : https://amis-ajatananda.org/index.php/travaux-a-lashram/

Nous vous remercions d’avoir lu cette page et vous transmettons tout l’Amour de la communauté d’Ajatananda Ashram, OM !

L’équipe de coordination des Amis d’Ajatananda Ashram

 

Notes :

[1] Lettre à Jules Monchanin, datée du 18 août 1947. Cf. Les yeux de lumière : écrits spirituels, éd. A. Gozier et J. Lemarié, Paris, 1979, pp.10-19.

[2] Lettre datée du 16 juillet 1959. Cf. J. Stuart, Le Bénédictin et le grand Eveil. La vie en Inde et le cheminement spirituel du P. Henri Le Saux (Swami Abhishiktananda, 1910-1973) à travers ses lettres, Paris, 1999, p.130.

[3] Lettre datée du 26 oct. 1973. Cf. J.Stuart, ibid., p.324.

[4] Swami Abhishiktananda, Initiation à la spiritualité des Upanishads, Sisteron (Présence), 1979, p.196.

[5] Chandra Swami Udasin, satsang, 5 juin 1999.

[6] Swami Padmanabhananda Saraswati (Secrétaire Général du Shivananda Ashram), discours à l’occasion de l’inauguration de l’Ajatananda Ashram, le 5 novembre 2006.